Voyage à travers le XXe siècle, et autres temps, avec Hannah Arendt

Publié le par Thierry Ternisien d'Ouville

Introduction au cours donné en 2013/2014 à l'Université du Temps Libre d'Orléans

En cette année 2013 toujours marquée par une crise qui semble sans fin, il peut être intéressant de se retourner vers le siècle précédent, qualifié d’ « âge des extrêmes » par l’historien britannique Eric Hobsbawm. Siècle d’évènements aussi importants que deux guerres mondiales, deux régimes totalitaires avec en leur cœur même l’extermination de l’homme (la shoah et le Goulag), la bombe atomique, la conquête de l’espace, les guerres de décolonisation, la construction de l’Europe, la chute du mur de Berlin, l’extension du système capitaliste à l’ensemble du globe, le développement accéléré de la Science et de son enfant, qui nous échappe de plus en plus, la technologie, …

Voyage à travers le XXe siècle, et autres temps, avec Hannah Arendt

Comment visiter ce siècle si riche de promesses et si plein de catastrophes ? Je vous propose de le faire en compagnie d’un guide exceptionnel qui l’a traversé jusqu’en 1975 et dont l’œuvre s’est attachée à comprendre ces évènements qui, loin de toute explication causale simpliste, nous obligent à penser, repenser notre condition d’êtres humains : Hannah Arendt. Née en 1906 en Allemagne dans une famille juive laïque, étudiante brillante de grands maîtres de la philosophie (Husserl, Jaspers, Heidegger), c’est l’évènement catastrophique de l’arrivée d’Hitler et des nazis au pouvoir qui va, à la fois, bouleverser sa vie en la conduisant à l’exil en France puis aux États-Unis où elle vivra jusqu’à sa mort, et l’amener à devenir, pour beaucoup, l’écrivain politique le plus original et le plus intéressant du XXe siècle. Toute sa pensée, toute son œuvre sera consacrée à penser les évènements auxquelles elle sera, avec ses contemporains, confrontée, depuis les totalitarismes, en passant par les différentes crises de la culture, de l’autorité, de l’éducation, de la république, jusqu’aux révolutions.

Si l’originalité de son œuvre est reconnue en France, sa profonde cohérence, et donc sa force toujours intacte, échappe à beaucoup. La publication partielle et dans le désordre avec, parfois, des traductions approximatives de ses livres y est pour beaucoup. L’impossibilité de classer sa pensée dans une des catégories politiques en « isme » qui font notre délice aussi. Nous disposons heureusement, et enfin, depuis 2012 d’une traduction et d’une édition correctes de l’ensemble des livres écrits et édités de son vivant par Hannah Arendt. Ce sont eux qui nous serviront de guides pour voyager dans ce XXe siècle avec quelques escapades dans d’autres temps, y compris le nôtre.

  • Les origines du totalitarisme : 1951
  • Condition de l’homme moderne (The Human Condition) : 1958
  • La crise de la culture (Between Past and Futur) : 1961
  • De la révolution : 1963
  • Eichmann à Jérusalem : 1963
  • Vies politiques (Men in Dark Times) : 1968
  • Du mensonge à la violence (Crisis of the Republic) : 1972
  • La vie de l’esprit : 1978

Deux livres seront présentés et utilisés cette année : Les origines du totalitarisme ; Condition de l’homme moderne.

Publié dans Cours, Arendt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article