Agir de concert et penser par soi-même (Arendt)

Publié le par Thierry Ternisien d'Ouville

Agir de concert et penser par soi-même (Arendt)

Je crois que la pensée a une certaine influence sur l’action. Mais sur l’acteur. Parce que c’est le même ego qui pense et le même ego qui agit. Mais pas la théorie. La théorie ne pourrait influencer l’action que par la réforme de la conscience. Avez-vous déjà pensé au nombre de personnes dont vous aurez à réformer la conscience ?

Et si vous n’y pensez pas en ces termes concrets, alors vous pensez à l’humanité, c’est-à-dire à un nom qui n’existe pas, qui est un concept. Et ce nom, que ce soit l’humanité ou l’espèce de Marx, ou l’esprit du monde, ou ce que vous voulez, est constamment interprété à l’image d’un seul homme.

Si nous croyons vraiment — et je pense que nous partageons cette croyance — que la pluralité gouverne la terre, alors je pense qu’il faut modifier cette notion d’unité de la théorie et de la pratique à un point tel qu’elle sera méconnaissable pour ceux qui ont déjà essayé de s’y mettre. Je crois vraiment que vous ne pouvez agir que de concert et je crois vraiment que vous ne pouvez penser que par vous-même. Ce sont deux positions existentielles tout à fait différentes, si vous voulez l’appeler ainsi. Et croire qu’il y a une influence directe de la théorie sur l’action dans la mesure où la théorie n’est qu’une chose pensée, c’est-à-dire quelque chose de pensé — je pense que ce n’est vraiment pas le cas et qu’en fait ce ne le sera jamais[i].

 

[i] ARENDT: I do believe that thinking has some influence on action. But on acting man. Because it is the same ego that thinks and the same ego that acts. But not theory. Theory could only influence action in the reform of consciousness. Did you ever think about how many people whose consciousness you will have to reform?

And if you don't think about it in these concrete terms then you think about mankind—that is, about some noun which actually doesn't exist, which is a concept. And this noun—be it mankind or Marx's species being, or the world spirit, or what have you—is constantly construed in the image of a single man.

If we really believe—and I think we share this belief—that plurality rules the earth, then I think one has got to modify this notion of  unity of theory and practice to such an extent that it will be unrecognizable for those who have tried their hand at it before. I really believe that you can only act in concert and I really believe that you can only think by yourself. These are two entirely different—if you want to call it so—existential positions. And to believe that there is any direct influence of theory on action insofar as theory is just a thought thing, i.e., something thought out—I think that this is really not so and in fact will never be so.

Publié dans Arendt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article