15 juillet 2021 : journal d'un récalcitrant (4)

Publié le par Thierry Ternisien d'Ouville

15 juillet 2021 : journal d'un récalcitrant (4)

Sans justification scientifique et médicale, politiquement liberticide, socialement discriminatoire, le pass sanitaire restera le symbole d'une cinquième république agonisant sous les coups de dirigeants corrompus et stupides emmenés par un psychopathe.
Honte à ceux  qui applaudissent ou simplement se couchent.

*

La Chine repoussoir ou modèle ?
Vers quoi évoluent réellement nos sociétés dites démocratiques et d'individus ?

*

Le Pass imaginé  par des imbéciles  qui ne connaissent rien à rien est techniquement intenable.

La technologie ne peut suivre fondée qu'elle est sur un tout informatique qui a oublié la redondance.

Cela risque rapidement de se transformer en un chaos épidémique et épidermique !

*

S'estampiller vacciné c'est se ramener à un produit de consommation !
Pourquoi pas 100% naturel ?
La bêtise ne connaît pas de limites quand on se contente d'imiter le troupeau.
Pourquoi pas une marque sur l'oreille comme les animaux ou une puce ?

*

Le documentaire d'Arte sur la Chine alimente la bonne conscience des bourgeois clamant que nous ne sommes pas en dictature. Mais s'il s'agissait d'un modèle plutôt que d'un repoussoir ?

Modèle atteint par des chemins différents mais aboutissant à  la négation des individus au profit d'une Humanité abstraite au service d'une élite ? 

Depuis le 12 juillet plus que 2 catégories en France : vaccinés et non vaccinés. Avant une seule différenciée par sa seule date de mise à  jour des vaccins. 

Comme la grenouille ces bourgeois suffisants ne se réveilleront qu'une fois cuits.

*

There is No Alternative !
Si vous acceptez l'idée de la solution unique vous signez pour l'enfer !

*

Que cela plaise ou non le pass dit sanitaire est le premier étiquetage de français depuis la seconde guerre mondiale.
Sur la base d'un volontariat plus ou moins "contraint".

*

Beaucoup s'inquiètent pour l'avenir immédiat des personnes non vaccinées.

A juste raison et à  court terme.

Mais à moyen et long terme c'est le sort des personnes vaccinées qui m'inquiète.

Aucun recul sur les effets à moyen et long terme d'une technologie toujours en expérimentation.

Pire que l'amiante et autre Bisphénol ?

La technologie est toujours pharmacologique : remède et poison.

L'oublier conduit toujours à des catastrophes.

La précipitation d'une vaccination de masse est une prise de risque criminelle injustifiable par l'ampleur et la létalité de cette épidémie qui peut être combattue par la combinaison de gestes barrières, de soins précoces et de vaccination ciblée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article