Environnés de philistins !

Publié le par Thierry Ternisien d'Ouville

Environnés de philistins !

Le philistin qui se retire dans sa vie privée, qui se consacre exclusivement à sa famille et à sa carrière, tel est le dernier produit de la croyance bourgeoise au primat de l'intérêt privé.

Le philistin est un bourgeois coupé de sa propre classe, un individu atomisé, produit de l'effondrement de la classe bourgeoise elle-même.

L'homme de masse, que Himmler conditionnera pour lui faire commettre les crimes de masse les plus monstrueux de l'histoire, ressemblera au philistin plutôt qu'à l'homme de la populace.

Bourgeois qui, dans les décombres de son univers, se soucie avant tout de sa sécurité personnelle, prêt à sacrifier croyance, honneur et dignité, à la moindre provocation. Rien ne s’avèrera plus facile à détruire que l'intimité et la moralité de gens qui ne pensent qu'à sauvegarder leur vie privée.

Une fois au pouvoir, le totalitarisme apprendra vite que, pour les impitoyables machines de domination et d'extermination, les masses de philistins bien organisées constituent un matériau bien meilleur et sont capable de crimes bien plus grands que la populace des criminels soi-disant professionnels, pourvu que ces crimes soient soigneusement organisés et aient l'apparence de travaux de routine.

D'après Arendt, Les Origines du totalitarisme, Le totalitarisme.

 

Aujourd’hui, nous sommes environnés de philistins les "Comme si de rien n'était", soucieux de conserver leur vie confortable, quitte à accepter l'internement vaccinal, et totalement indifférents au sort des autres et sans aucun souci du monde commun. En toute bonne conscience.

Publié dans Ecrire, CHN, Arendt, Totalitarisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article