Lire Hannah Arendt

Publié le par Thierry Ternisien d'Ouville

Vous trouverez ci-dessous la présentation de mon prochain livre. J'en termine la rédaction cet été et me mets à la recherche d'un éditeur.

Lire Hannah Arendt

Voyage à travers une œuvre politique

 

Table des matières

Introduction 

Naissance d’un penseur politique 

Sept livres publié en 25 ans (1951 – 1975) plus un livre inachevé 

Une œuvre enfin disponible en français 

Une œuvre inscrite dans la trajectoire d’une vie 

Voyage à travers les livres 

Les origines du totalitarisme (1951) 

Un livre  et un projet

L’antisémitisme 

L’impérialisme 

Le totalitarisme 

Des Origines du totalitarisme à Condition de l’homme moderne  

Condition de l’homme moderne (1958) 

Présentation globale 

Prologue : penser ce que nous faisons 

La condition humaine 

Le domaine public et le domaine privé 

Le travail

L’œuvre 

L’action 

La vie active (vita activa) et l’âge moderne 

De Condition de l’homme moderne à Entre passé et futur 

Entre passé et futur (La crise de la culture) (1961) 

La brèche entre le passé et le futur (préface)

La tradition et l’âge moderne 

Le concept d’histoire : antique et moderne 

Qu’est-ce que l’autorité ? 

Qu’est-ce que la liberté ? 

La crise de l’éducation 

La crise de la culture 

Vérité et politique 

La conquête de l’espace et la dimension de l’homme 

De la révolution (1963) 

Le livre d’Arendt le moins connu 

Introduction : guerre et révolution 

Le sens de la révolution 

La question sociale 

La quête du bonheur 

Fondation 1 : constitutio libertatis 

Fondation 2 : novus ordo saeclorum  

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu 

Les révolutions « arendtiennes » 

Eichmann à Jérusalem (1963) – La vie de l’esprit (1978) 

Introduction 

La vie de l’esprit : extrait de l’introduction 

Eichmann à Jérusalem : présentation 

La cour 

L’accusé -  Un spécialiste de la question juive 

La solution : l’expulsion, la déportation, le meurtre 

La conférence de Wannsee, ou Ponce Pilate 

Les devoirs d’un citoyen respectueux de la loi

Les déportations en Europe 

Les camps de la mort de l’Est

Preuves et témoins 

Le jugement, l’appel, l’exécution 

Épilogue 

Post-scriptum  

Les dix dernières années de la vie de Hannah Arendt  1965-1975 

Des hommes dans de sombres temps (Vies politiques) (1968) 

Préface 

De « l’humanité » dans de sombres temps - Réflexions sur Lessing 

Rosa Luxemburg 1871 -1919 

Angelo Giuseppe Roncalli - Un chrétien sur le siège de Saint Pierre de 1958 à 1963 

Karl Jaspers – Éloge 

Karl Jaspers – Citoyen du Monde ? 

Waldemar Gurian – 1903-1954 

Isak Dinesen – 1885-1963 

Hermann Broch – 1886-1951 

Randall Jarrel – 1914-1965 

Bertolt Brecht – 1898-1956 

Walter Benjamin – 1892-1940 

Martin Heidegger a quatre-vingt ans 

Les crises de la république (Du mensonge à la violence) (1972) 

Du mensonge en politique – Réflexions sur les documents du Pentagone 

La désobéissance civile 

Sur la violence 

Politique et révolution 

Vocabulaire 

Bibliographie 

Introduction

Depuis 2012 nous disposons enfin en français, dans une traduction correcte, de l’ensemble des livres politiques (sept) publiés par Hannah Arendt aux États-Unis de 1951 à 1972. Il est ainsi possible à tout citoyen français curieux de cette pensée, souvent citée, d’accéder directement à l’œuvre politique probablement la plus intéressante et originale du XXe siècle. Pensée toujours vivante et qui, dans un moment de changement d’époque, peut nous aider non à trouver les solutions mais, ce qui est plus essentiel, à nous poser les bonnes questions politiques. Changement d’époque perçu par Hannah Arendt dès 1958 dans Condition de l’homme moderne, où elle distinguait époque et monde modernes.

Alors même que l’ensemble de ses livres politiques n’était pas disponible en français, les ouvrages (bibliographie, essais, recueils d’articles,…) concernant Hannah Arendt se sont multipliés toutes ces dernières années en France. Livres plus ou moins heureux mais qui dans tous les cas disposait un filtre entre la pensée d’Arendt et ses lecteurs français.

Ce livre, voulant sinon éviter au moins atténuer autant que possible ce travers, poursuit un objectif limité mais ambitieux. Fournir un guide de voyage à travers l’œuvre politique d’Arendt. Voyage effectué en visitant, dans l’ordre chronologique et en respectant leur enchaînement, les sept livres politiques écrits et publiés, de son vivant, par Hannah Arendt.

Comme le précédent[1] livre de l’auteur, cet ouvrage s’adresse à tout citoyen curieux de politique, au sens large du terme, et désireux d’en rénover sa vision en s’éloignant des préjugés et des idéologies. Désireux donc de penser par lui-même, et avec les autres, et de comprendre. Comprendre, maître mot pour Arendt, dont l’intérêt pour la politique fut déclenché, relativement tardivement (elle avait un peu plus de vingt-cinq ans), par l’évènement catastrophique, auquel elle fut confrontée, de la montée et de la prise de pouvoir du nazisme en Allemagne. Ce qui fit de l’évènement, en général,  le centre son œuvre, sa pensée y restant attachée comme le cercle à son centre.

 Une précision avant d’entrer dans le vif du sujet. Contrairement à ses collègues masculins Arendt n’eut jamais l’ambition de construire un système théorique ce qui, par ailleurs, aurait été en contradiction complète avec sa vision de l’action politique et des affaires humaines. Sa pensée est toujours contextualisée ce qui, paradoxalement, ne lui enlève rien de son actualité.

La structure de ce livre est simple. Un premier chapitre, qui s’appuie sur la bibliographie de référence d’Elizabeth Young-Bruhel, situe le développement de la pensée politique et l’écriture des livres d’Arendt dans la trajectoire de sa vie. C’est l’occasion de remettre un peu d’ordre dans le chaos de  la publication en France de son œuvre. Le deuxième chapitre, cœur du livre, est un guide de voyage à travers les sept ouvrages, les sept régions de la pensée politique d’Arendt. Avec, pour chacun d’eux, une présentation globale, à travers la table des matières, et un aperçu de chacun des chapitres. Un court texte relie chaque livre à celui qui le précède permettant de visualiser le développement de la pensée politique d’Arendt. le troisième chapitre propose, en l’absence d’un système théorique, un vocabulaire. Les langues, avec leur inscription de l’expérience humaine, constituèrent toujours pour Arendt une source essentielle. Elle en pratiqua d’ailleurs cinq : allemand, français, anglais, latin, grec. Un dernier chapitre présente une bibliographie des livres d’Arendt publiés en français.

L’objectif de ce livre sera atteint s’il donne envie à certains de ses lecteurs de se lancer directement dans la lecture de ces sept livres d’Arendt, tous disponibles en édition de poche.

 

[1] Réinventer la politique avec Hannah Arendt, éditions Utopia, 2010.

Publié dans Livre, Arendt

Commenter cet article