Pourquoi Arendt nous parle-t-elle encore aujourd'hui ?

Publié le par Thierry Ternisien d'Ouville

 

Pourquoi l’œuvre de Hannah Arendt nous paraît-elle souvent si actuelle ? Cela tient, pour moi, à sa façon d'exercer sa capacité de penser.

 

Elle pense toujours dangereusement, "without a banister", sans une rampe à laquelle se raccrocher, sans garde-fou, sans filet, sans tuteur...

 

Mais cette pensée reste dans le monde, liée à l'événement comme le cercle à son centre. Ce lien est comme la corde de l'alpiniste. Elle pense après l'événement qu'elle cherche avant tout à comprendre.

 

Elle se sert où elle peut, comme elle a dit elle-même en français. Elle refuse d'être assignée à un "isme", à la droite ou la gauche, et sa vision politique mêle effectivement  radicalisme et conservatisme.

 

L'événement déclencheur de son œuvre fut l'arrivée des nazis au pouvoir. Toute sa vie elle cherchera à comprendre ce type de régime sans précédent en allant à la recherche des origines des éléments qui ont cristallisé dans les deux catastrophes du nazisme et du stalinisme.

 

Le lien avec cet événement structure toute sa pensée jusque dans son dernier livre inachevé, où elle revient pourtant apparemment à la philosophie.

 

Dans mon troisième livre, Des totalitarismes au COVID, je m'efforcerai de reprendre sa démarche en la poursuivant jusqu'à nos jours pour comprendre ce que nous vivons.

Pourquoi Arendt nous parle-t-elle encore aujourd'hui ?

Publié dans Penser, QVN, Arendt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :